Le château de Hombourg-Budange bientôt ressuscité ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Groupe BLE Lorraine avait fait part de son émoi, de sa tristesse et de son incompréhension face à la décrépitude avancée du château de Hombourg-Budange, situé dans le cadre enchanteur et bucolique de la vallée de la Canner entre Metz et Thionville. Des articles avaient ainsi été mis en ligne sur ce site (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/03/22/hombourg-budange-un-joyau-lorrain-en-danger/), sur BLE Obiwi (voir : http://www.obiwi.fr/voyage-decouvertes/tourisme-solidaire/85958-hombourg-budange-un-joyau-lorrain-en-danger?v=1552d10b23f3713b902b750ccff7d94e) et sur BLE Fondation (voir : http://blefondation.e-monsite.com/rubrique,des-monuments-a-sauver,233274.html), afin de faire bouger les choses en Lorraine.

 

Et celles-ci ont fini par s’activer puisque M. Arthur de Mortemart, fils du comte et nouveau propriétaire des lieux, sans aucune fortune, a décidé de tout mettre tout en œuvre pour mener les travaux d’urgence qui s’imposent à la sauvegarde de cet illustre monument. Ce verrou débloqué a permis de faire exploser tous les autres pour sauver le château. Ainsi, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de Lorraine a pris le relais pour monter un plan de financement qui permettra, dans un premier temps, de mettre le bâtiment hors d’eau et de le consolider, avant de mener les études préalables nécessaires à sa restauration. Une grande partie du toit devrait ainsi être protégée par une couverture provisoire qui sera mise en place dans les prochaines semaines. Par ailleurs, un accord devrait être signé avec la Demeure historique. Celui-ci vise à ouvrir au mécénat le vaste chantier qui s’annonce. Particuliers et entreprises devraient donc pouvoir participer au financement du projet s’ils le désirent.

 

Pourtant, aucune somme n’a été pour le moment avancée. Il en est de même de l’estimation de la durée totale des travaux. Tout au plus Arthur de Mortemart parle-t-il de créer un hôtel-restaurant, un lieu d’art ou de repos. Ce ne sont pas les idées qui manquent, mais plutôt l’argent. Le château de Hombourg-Budange n’est donc pas prêt de retrouver sa splendeur d’antan.

 

Rappelons que la demeure constitue cependant l’un des plus grands et plus beaux châteaux de Lorraine. C’est ancien château fort du XIIIème siècle fut en effet reconstruit à la Renaissance. La configuration de trois de ses quatre ailes ou encore les meneaux présents sur le château le confirment. Par ailleurs, l’édifice comporte également une magnifique façade principale classique du XVIIIème siècle avec un beau fronton qui la surplombe. L’édifice est enfin classé Monument Historique.

Il convient néanmoins de rendre hommage à Anthony Koenig, Lorrain passionné du patrimoine de notre beau pays, pour sa contribution à la sauvegarde du château de Hombourg-Budange. Mais, si comme l’affirme un hebdomadaire local, Anthony Koenig serait le « César » de la Lorraine sur ce coup-là, le Groupe BLE n’en serait pas moins que la garde prétorienne.

C’est pourquoi, cette nouvelle, aussi réjouissante soit-elle, ne doit pas éclipser le fait que d’autres monuments lorrains, autrefois rayonnants, se meurent dans l’indifférence générale. Nous nous efforçons ainsi de vous en faire part sur le site de notre Fondation (voir : http://blefondation.e-monsite.com/rubrique,des-monuments-a-sauver,233274.html).

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.