Dynamitage du dernier vestige de la scierie Gasser à Vasperviller

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La monumentale cheminée de 35 mètres de haut, dernier vestige de la grande scierie Gasser à Vasperviller, dans le Pays de Sarrebourg, a été dynamitée. L’opération a provoqué un vif émoi chez de nombreux habitants de la Vallée de la Sarre Rouge.

Entreprise familiale, la scierie fut construite par Louis Gasser en 1893. Fermé au printemps 1977, le site fut détruit par un incendie alors que le démembrement des machines était avancé. En 2013, les ruines des bâtiments ont été rasées par la Communauté de Communes des Deux Sarres, devenue propriétaire des terrains, pour des raisons de sécurité. Cette dernière envisage désormais de créer un espace écologique centré sur les loisirs et la découverte de la nature. Il faut dire que les rives humides de la Sarre Rouge qui traverse le domaine sont d’un intérêt écologique de premier ordre.

Le Groupe BLE Lorraine estime que la cheminée aurait dû être conservée pour être intégrée à un projet muséographique et rappeler la mémoire industrielle et ouvrière de ces lieux qui ont fait vivre la vallée pendant des décennies. D’un point de vue patrimonial, la destruction de cette cheminée datant de 1893 est en effet plus que dommageable. L’ouvrage, unique en son genre dans la vallée, aurait pu servir de point de repère pour bâtir une muséographie retraçant l’histoire et l’aventure de l’industrie du bois dans le Massif du Donon. La mise en valeur de ce site de 30 hectares situé le long de la Sarre Rouge aurait également idéalement complété l’Office du Tourisme voisin isolé. Pour environ 15 000 euros, des plateformes d’observation auraient pu être installées autour de la cheminée, afin de faire découvrir au public la biodiversité de ce site classé Espace Naturel Sensible (ENS).

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.