Laïcité vs Droit Local : afficher la charte, oui, mais à l’envers !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A aucun moment les quinze articles de la charte de la laïcité à l’école du ministre français de l’éducation ne tiennent compte de la situation pour le moins paradoxale qu’ils imposent aux enseignements de Moselle. Un paradoxe que personne, au plus haut niveau de l’Etat français, n’a daigné relever. C’est dire toute la considération qu’ont le pouvoir et les élites parisiennes pour notre territoire.

Certes, la charte ne remet pas en cause l’enseignement religieux obligatoire en vigueur en Moselle. La Cour européenne a d’ailleurs jugé que les cours de religion peuvent être enseignés à condition que la dispense soit de droit. Ce qui est en effet le cas puisque les élèves peuvent y déroger via une dispense. Mais l’affichage de cette charte pose incontestablement un problème dans les établissements publics scolaires du département. Elle peut même s’apparenter à une provocation, tant elle représente une nouvelle atteinte aux spécificités de la Moselle. Elle ouvre la boîte de Pandore au démantèlement du Droit Local mosellan avec toutes les conséquences que cela peut avoir, c’est-à-dire la fin des avantages sociaux, des jours fériés supplémentaires, etc.

C’est la raison pour laquelle le Groupe BLE Lorraine conseille aux directeurs des établissements scolaires publics lorrains de respecter la loi en affichant la charte en question, mais de l’afficher à l’envers et texte face au mur, afin de défendre notre Droit Local.

Plus d’informations sur le Droit Local sont disponibles sur BLE Fondation.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.